Qui suis-je ?

Je me prénomme Neige,  j’ai 33 ans et je suis infirmière puéricultrice depuis 2014. Je suis également maman de deux jeunes enfants. J’ai auparavant travaillé en pouponnière (en collaboration avec l’ASE) sur Paris et en PMI (Protection Maternelle Infantile) dans les Hauts de Seine sur le secteur de Clamart. Dernier diplôme en date, mon diplôme  Universitaire d’Allaitement Maternel (faculté de Lille) que je viens de valider en juillet 2022 (17,8/20), ce qui me permet de devenir «  conseillère en lactation  ». 

Les voyages ont toujours pris une place prépondérante dans ma vie, j’ai grandi au grès des rencontres et expériences culturelles . J’ai eu la chance de vivre au cours de mes études des stages en maternité et en orphelinat au Vietnam et en Indonesie. Au travers de ces découvertes j’ai pu comprendre la complexité de la maternité, la parentalité et le poids des cultures sur les traditions qui rythment la naissance d’un enfant. Il existe autant de parentalité que de parent sur cette Terre, mais fondamentalement les questionnements profonds primaires sont les mêmes, il en dépend de la survie de l’espèce. S’autoriser à se faire aider, accompagner c’est apprendre à se découvrir , à comprendre et trouver des solutions ensemble et adaptées à vos besoins. 

 

Au grès de mes voyages j’ai rencontré mon mari qui m’a mené jusqu’en Bavière en Allemagne, plus exactement à Munich. Y est né mon premier enfant. J’ai découvert une nouvelle culture de la parentalité où la norme est de s’occuper de son enfant juqu’à ses 3 ans. J’y ai rencontré une communauté d’expatriée francaise très solidaire et étayante qui a fait de mon congés parental l’une de mes périodes de la vie les plus riches socialement en partages et échanges des plus intimes. En binome avec une sage femme j’ai pu animer de manière hebdomandaire un café des parents francophone à Munich, ce qui m’a plongé au cœur des questionnements parentaux. 

 

Le coronavirus est venu secoué l’Humanité, secouer nos projets. Enceinte de mon deuxième enfant sous la menace des femetures des frontières, sans aucun relais familial nous avons décidé de quitter l’Allemagne pour se rapprocher des mes parents dans la région Toulousaine. J’y ai retrouvé mes racines, mes amis mais étonnemment je me suis sentie extrémement seule et isolée, j’ai découvert une parentalité très différente de la première vécue à l’étranger. Chacun est pris par sa routine, ses urgences , l’accompagnement périnatal physiologique par les professionnels est si impersonnel, mécanique, un rendez par mois en anténatal et une visite express de la sage femme une ou deux fois après la naissance. On se retrouve très rapidement seule à la maison avec ce tout petit être si fragile sous notre totale reponsabilité, c’est un séisme émotionnel. Les transmissions générationnelles s’effritent et se perdent au grès des générations et sous l’influence de la mondialisation.  La mobilité des actifs crée des eloignements avec les familles . Les parents se retrouvent de plus en plus écarté de tout relais et soutien et pourtant ces familles ressentent le besoin de se faire aider.  

Un célèbre proverbe africain dit «  Il faut tout un village pour élever un enfant  ». L’éducation ne s’arrête pas au foyer domestique mais se fait grâce à plusieurs acteurs et institutions, à travers une pluralité d’expériences, de rencontres et d’environnements.

 

Notre société 2.0 ou tout se lie sur le web peut créer un climat très anxiogène ou au contraire très idéalisant bien loin de la réalité de la parentalité. Alors qui écouter  ? Où trouver des informations fiables et rassurantes  ? Seule une professionnelle de la petite enfant pourra faire la part des choses et apporter ce regard neutre étayant sans jugement. 

On ne nait pas parent, on le devient au grès du temps et de l’expérience. Une naissance est une rencontre qui nécessite du temps, du soutien et un bien être pour être disponible physiquement et psychiquement pour son bébé. 

Un regard extérieur professionnel compétent en périnatalité en toute bienveillance, écoute, respect et non jugement pourra répondre aux besoins et questionnements. 


“Il faut tout un village pour élever un enfant .”
Proverbe africain



Mes diplômes et formations 

Diplôme Universitaire de Lactation humaine et allaitement maternel
obtenu en 2022-Lille
Une année de formation -120h de cours avec examen final

Instructrice certifiée en massage bébé par l'Association Française de massage bébé rattaché à l'organisation internationale IAIM (International Association Infant Massage)
28h de formation avec mise en pratique certifiante

Formation sur les freins buccaux restrictifs de Caroline De Ville, Au sein en douceur
28h de formation avec certification avec mise en pratique

Réflexologie bébé émotionnel
Ecole du bien Naitre -14h de formation, Paris

Monitrice de portage
Ecole du bien naitre-35h de formation, Paris

Formation en cours "Accompagnante postnatale" avec le mois d'or de Céline Chadelat et Marie Mahe-Poulin (en référence au livre "Le mois d'or")